Lorsque j’ai décidé de faire le plongeon et de me lancer dans le business, je savais bien qu’il me faudrait écrire un business plan.  Ne serait-ce que parce que j’avais besoin d’aide avec le financement et qu’aucune banque digne de ce nom n’accepterait de me parler sans un business plan.


Évidemment, c’était la dernière chose que je voulais faire. 

Je  n’avais aucune idée par où commencer.  Qu’est-ce qu’un business plan devrait inclure? Combien de détails devrais-je donner?  Quel ton devrais-je adopter dans sa rédaction?  Ajoutez à cela qu’un business plan m’avait toujours fait l’effet d’un document pour ceux qui avaient du tempsà perdre ou qui se cherchaient un prétexte pour reculer le moment de passer à l’action….

business plan


Cependant, malgré mes réserves, si je voulais voir mon projet pouvait devenir réalité – et croyez-moi, c’est un de mes vœux le plus cher – il fallait bien que je me résolve à en passer par là…  Comme je l’ai dit, je ne savais pas trop par où commencer.  Je me suis donc tourné vers le Web. 

Immédiatement, je me suis retrouvé avec une liste impressionnante d’options.  Il y avait de tout ! Du plus farfelu au plus sérieux, avec une sélection qui s’étendait d’un extrême à l’autre.  J’ai pris le temps de visiter plusieurs sites avant d’arrêter mon choix sur un qui semblait correspondre à mes besoins.  Le site que j’ai choisi s’appelle mon-business-plan.com

C’était facile à utiliser et le site m’offrait des options intéressantes, comme une liste d’investisseurs potentiels et accès à un tuteur ou même la possibilité de faire traduire mon business plan en anglais.  L’application m’offrait également l’option de tester facilement différents scénarios, m’offrant une vue d’ensemble plus complète sur mon projet d’entreprise. Il y avait un coût associé à ces services, mais je considère cela comme un investissement dans mon futur.

Les outils sur le site ont rendu la rédaction plus facile,  mais la rédaction d’un business plan est beaucoup plus que de mettre sur papier des phrases qui sonnent bien.  C’est d’abord et avant tout un processus de réflexion et d’évaluation. Écrire un business plan m’a forcé à jeter un regard objectif, détaillé et tranché sur le business que je m’apprête à lancer ainsi que sur moi-même et mon potentiel en tant qu’entrepreneur.  Au tout début de ce processus, tout ce que je voulais faire, c’était me débarrasser d’une corvée et avoir un business plan décent qui m’ouvrirait les  portes des institutions financières.  Je comptais sur ma personnalité et ma force de conviction pour faire le reste.

Répondre aux questions que pose un business plan m’a permis d’évaluer les faiblesses de mon concept et d’y remédier.  J’ai maintenant une meilleure compréhension de mon idée d’entreprise. Je peux en parler non seulement avec passion, mais avec confiance, car j’ai pris le temps de l’examiner sous toutes ses coutures et aucune question d’un banquier ou investisseur potentiel ne risque de me surprendre, et si malgré tout,  je me fais surprendre par une question, je sais que l’analyse que j’ai faite de mon idée d’entreprise me permettra de trouver une réponse adéquate.  
J’ai commencé cet exercice en faisant la grimace, mais j’en suis sorti plus préparé que jamais à faire de mon entreprise un succès.  

En avant !