Il m’arrive souvent de lire les livres et les journaux en diagonale et de m’empresser à découvrir le dénouement final. Cela n’a pas, par contre, été le cas lorsque je suis tombé sur l’ouvrage de Timothy Ferris : « La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ». Déjà, le titre semble bien évoquer quelque chose et lorsque ce fameux auteur me parle d’une « semaine de 4 heures », qu’y a-t-il de bien mystérieux là-dessus ? Les secrets intéressent toujours les gens… Aussi, très rapidement je me suis mis à déguster chaque ligne de cet ouvrage et comme par magie, je me sentais ciblé par ces écrits.

Ca a été une vraie révolution pour moi et j'ai décidé de changer du tout au tout.


La vie de course contre la montre

Timothy Ferris aborde de manière spontanée l’importance de savoir s’organiser au quotidien et très précisément en ce qui concerne l’emploi du temps. Comment rentabiliser chaque seconde qui se présente ? Comment tirer le meilleur profit des activités que l’on entreprend ? Expérience vécue pour moi qui a souvent des journées un peu farfelues et des corvées débordantes. Cela m’arrive de temps en temps de voir l’heure passée sans avoir rien fait de concret. Mais alors là, c’est une remise en question totale que ce livre me pousse à faire !


En fait, « La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux » parle de la répartition entre les activités « bénéfiques » et les tâches pouvant être « rémunératrices » pour soi. Timothy Ferris révèle nettement un art de donner un sens à ce qu’il réalise. Grand entrepreneur qu’il peut être, cet auteur m’a rapidement fait comprendre que je passais le temps à agir juste par gentillesse, par habitude, par routine et pour le pire… Ce que je faisais enrichissait mieux les autres que ma propre personne ; ce, sans m’en apercevoir.

Ces arguments ont fait mouche et cette analyse était tellement  accablante que parfois je me demandais pourquoi je n'avais pas découvert tout ça avant et me maudissais.

Mais lorsque Timothy Ferris témoigne de ses expériences et explique que l’on peut bien monter un vrai business et avoir un revenu satisfaisant en fin du mois en travaillant tout simplement 4 heures dans la semaine, c'est une vraie stimulation pour moi. La vie de ses rêves en quelque sorte.

La vie, un éternel challenge et un apprentissage sans fin

Cela vaut nettement le coût de lire ce livre surtout lorsqu’on arrive dans la même phase que moi qui est toujours en train de protester ce que les autres réalisent, insatisfait de ce je reçois, pas très convaincu dans mes démarches… Bref, Timothy Ferris m’apprenait réellement que j’étais en train d’adopter une personnalité qui n’est pas la mienne, ou du moins qui ne me ressemblait aucunement. Alors qu'au contraire, chacun peut bien être un véritable entrepreneur selon le livre « La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux », à condition de savoir concrétiser ses rêves en profitant de chaque occasion qui se présente et en ne demandant aucunement à reporter le temps.

Le plus important pour Thimothy Ferris est de savoir s’exploiter soi-même. En gros pour donner sens à mes envies, il est important de se cultiver de temps en temps, de s’intéresser à sa propre formation et l'utilisation qu'on fait de ses ressources et de son temps afin d’être autonome et efficace à tous les coups.

Avec ce livre, j'ai vraiment découvert une nouvelle façon de penser, d'optimiser sa matière grise pour évoluer en tant qu'être humain et comme businessman.